Maison PageLa Bataille Finale du Démon - RevuesLa Bataille Finale du Démon - Préface et IntroductionDépliantA commander maintenant par courrier Ou Crédit Card

VOIR AUSSI: LA CRITIQUE LITTERAIRE No1

CRITIQUE LITTERAIRE no2
     Peter W. Miller
     Redacteur en chef au Seattle Catholic

La Bataille Finale du Démon

 

Différentes controverses et divers scandales ne cessent de passer en tornades sur l'Eglise, laissant tout Catholique décider de la réaction adéquate, intérieurement et publiquement; nous devons donc avoir soin de résister à deux tentations graves en rapport avec cette situation.

La première consiste à perdre la vraie perspective de l'état présent du Corps Mystique du Christ en focalisant une attention déplacée sur des effets particuliers de la crise (par exemple, abus sexuels des clercs, baisse de vocations, catéchèse insuffisante, dissensions, etc.) ou sur une vue limitée de la région géographique affectée (par exemple « c'est seulement un problème américain mais Rome va nous sauver »). Cette tentation peut aussi se manifester per un désir d’accepter (ou même le lutter pour) une situation ou une condition plus représentative d'une étape antérieure du problème que d'une solution réelle.

La seconde tentation relative au problème consiste à sauter dans la même fosse que les modernistes en reléguant implicitement le surnaturel sous l’ordre naturel. Cette tendance peut exister quand les actions temporelles prennent la priorité sur la prière et le sacrifice, ou quand les manifestations extérieures de la conduite immorale d’un prêtre prennent plus d’importance et de considération que le spirituel. Glisser dans une telle erreur et engager sur des terrains strictement rationnels ou naturalistes des clercs dissidents, c’est aller vers une défaite certaine et jouer directement pour le compte du démon. Dans une culture naturaliste en particulier dont la philosophie dangereuse basée sur une idolâtrie de « progrès » et de la « découverte », a envahi l'Eglise (« la pensée mondaine » denoncée par le Pape Paul VI), il peut être difficile de maintenir une perspective catholique exacte.

Quelquefois, quand on est accaparé par le combat et saisi par la laideur de la version américaine du Catholicisme, il est utile de lever les yeux au-dessus des tranchées pour faire l'inventaire des vraies causes, de l’envergure et des objectifs d’une lutte plus vaste. Telle est l’occasion qui fut offerte à cet écrivain quand le facteur lui remit un exemplaire de La Bataille Finale du Démon — livre qui ouvre une perspective comparable à aucun autre.

Une Vision Catholique de l'Histoire

Supposez, cher ami, que le Communisme [l'une des «erreurs de la Russie» mentionnée dans le Message de Fatima] fût seulement le plus visible des instruments de subversion à utiliser contre l'Eglise et les traditions de la Divine Révélation … Je suis tracassé par les messages de la Sainte Vierge à Lucie de Fatima. Cette insistance de Marie sur les dangers qui menacent l'Eglise est un divin avertissement contre le suicide par l'altération de la Foi dans Sa liturgie, Sa théologie et Son âme Un jour viendra où le monde civilisé niera son Dieu, où l'Eglise doutera comme Pierre a douté. Elle sera tentée de croire que l'homme est devenu Dieu … Dans nos églises, les Chrétiens chercheront en vain la lampe rouge là où Dieu les attend, comme Marie-Madeleine en pleurs devant le tombeau vide, ils demanderont, « où L'ont-ils emporté? »1 (C’est moi qui souligne ici et dans tout le texte.)

Dans l’une des plus étonnantes déclarations faites au siècle dernier, tels furent les paroles de celui qui était alors Secrétaire d'Etat du Vatican Mgr. Eugenio Pacelli, futur Pape Pie XII, relevées par son biographe Mgr. Roche. Non seulement le communisme est clairement identifié « comme instrument de subversion à utiliser contre l'Eglise », mais un grave avertissement est émis concernant la diffusion du naturalisme ( «  l'Eglise doutera comme Pierre a douté. Elle sera tentée de croire que l’homme est devenu Dieu ») et l’alteration de la Foi catholique, en particulier par rapport à « Sa liturgie. » En outre, chacun de ces éléments se rattachait « les Messages de la Sainte Vierge à Lucie de Fatima. »

Les apparitions de Fatima opportent à l'histoire de l'humanité une signification spéciale — signification qui garde jusqu’à ce jour son actualité. Tout au long de l'histoire, certaines événements — clés ont été en grande partie influencés, et même dictés par des facteurs surnaturels — à tel point que toute analyse qui ne tient pas compte de ces facteurs est incomplète ou inexacte.

L'histoire d'une douzaine d'hommes émergeant d'une chambre haute pour affronter courageusement la persécution et une mort certaine en proclamant en diverses langues la Vérité de Notre Divin Sauveur, cette histoire ne peut être complète sans la divine assistance du Saint Esprit.

L'histoire d'un général vainqueur de ses adversaires, prenant la fête de l'Empire romain pour introduire l'Eglise dans une ère de liberté, cette histoire est incomplete sans les instructions célestes reçues par lui en songe.

L'histoire d'une nation entière asservie par l'idolâtrie païenne et le sacrifices humains sataniques et qui se convertit par millions au catholicisme dans le bref espace de quelques années, cette histoire est incomplete sans la visite de la Sainte Vierge à un pauvre paysan et un cadeau miraculeux qu'Elle a accordé au pays.

L'histoire de nombreuses flottes d’Europe Occidentale remportant une première victoire navale remarquable contre les hordes mahométanes à Lepante, cette histoire est incomplète sans la Foi vigoureuse d'un Pape dominicain et la dévotion fervente à la Très Sainte Vierge qu'il a répandue avec zèle les années précédentes.

L'histoire d'une nation catholique, autrefois l’honneur de la chrétienté, succombant aux tentations modernes et subissant une révolution dont les vagues de choc se font encore sentir dans le monde entier, cette histoire est incomplète sans les révélations de Son Sacré Coeur faites par Notre-Seigneur à une religieuse cloîtrée.

Et l'histoire d'une ère qui a commencé par l'athéisme systématique avec la torture et l’assassinat de dizaines de millions de fidèles et qui continue jusqu’à ce jour avec une Eglise décimée incapable de dénombrer l'holocauste sans précédent de l'avortement et qui plaide auprès d’un monde sécularisé pour être reconnue comme « contribuant à la culture », cette histoire est pitoyablement incomplète sans la visite de Notre Sainte Mère et Son Message à trois petits bergers à Fatima (Portugal).

La Visite, le Miracle et le Message

Dans l'année décisive de 1917, quelques mois avant que la Révolution bolchevique ne s’empare de la Russie et n’étrangle le monde par la violence, la terreur et la frayeur sous le nom de « communisme », Notre Dame de Fatima a révélé à Soeur Lucie la nécessité de consacrer « cette nation » à Son Coeur Immaculé et les conséquences de non-accomplissement de cette demande.

Au lieu de fournir une analyse des facteurs socio-politiques qui mènent à la guerre, Notre-Dame a simplement déclaré que la guerre était une châtiment à cause des péchés de l'humanité. Plutôt que de proposer une solution par la coopération et le diplomatie internationales, Elle a prescrit de trouver le remède en établissant la dévotion mondiale à Son Coeur Immaculé. Au lieu de proposer des solutions naturelles possibles, Elle en a ordonné de surnaturelles: la dévotion à Son Coeur Immaculé, la récitation quotidienne du Très Saint Rosaire et la dévotion reparatrice des Cinq Premiers Samedis du mois.

Depuis ce temps-là, surtout depuis le commencement de la Seconde Guerre Mondiale, les Messages de Fatima sont devenus pour certains plutôt une gêne et une responsabilité limitée plutôt qu’une promesse de divine assistance. Deux requêtes spéciales ont finalement causé le plus de problèmes: les indications pour révéler la partie finale du Message de Fatima (le Troisième Secret) et la requête de la Consécration de la Russie au Coeur Immaculé de Marie par le Pape et les évêques du monde.

Ces vingt dernières années ont faite apparaître une nouvelle urgence par suite de campagnes de révision des Messages de Fatima, allant de l’occultation et de la confusion officielle sur le sujet à des attaques ouvertes et excessives. Il en résulte que le conflit entre les members de la hiérarchie de l'Eglise actuelle et le Message simple de Notre Sainte Mère est parvenu à un point digne des films d’Hollywood — certains faits dépassant trop les bornes pour qu’on les croie authentiques:

Un secret confié à l'Eglise pour être révélé en 1960, à l'aube d'un concile révolutionnaire, est encore tenu secret pendant quatre autres décennies pour être révélé en partie de manière inconsistante, laissant dans la perplexité des millions de Catholiques, et présenté comme une « évidente incertitude » même par les athées sceptiques.

Une diplomatie de « tolérance » et de « dialogue » envers d’autres gouvernements et religions empêche le Saint Père de mentionner un simple mot ( « Russie ») pour éviter une querelle.

Une Soeur cloitrée, dans ses 90 ans, a l’interdiction de parler à qui que ce soit du sujet de Fatima, mais est censée donner son approbation à ceux qui attaquent sa personnalité.

Une organisme, face à des centaines de clercs qui se livrent aux perversions les plus repoussantes que connaise l'humanité, emploie ses efforts et ses ressources à persécuter les prêtres et les individus qui n'acceptent pas sa version révisionniste de Fatima et, en général sa « nouvelle orientation ».

Même les meilleurs efforts pour réléguer Fatima dans le passé et séparer le Message de l'événement sont voués à l'échec. Il est impossible d'enseigner à des générations de Catholiques l'histoire de Fatima — simple et belle histoire d'une Mère qui a tant aimé Ses enfants qu'Elle est venue sur terre leur proposer un message d'espérance avec l’intention qu’il soit accompli — puis de demander à ces mêmes Catholiques d'oublier ou de laisser modifier le message la visite pour en contester tout l’enjeu ainsi que le Miracle du Soleil. Avec des églises, des écoles et des associations religieuses sous le titre de Notre Dame de Fatima, avec l'authentification des apparitions par l'Eglise, avec l'insertion d'une nouvelle fête dans le calendrier liturgique, avec une suite de Papes qui tui ont exprimé leur dévotion, et avec la béatification de deux des voyants, les efforts pour réinterpréter cet important message ne peuvent continuer et ne continueront pas. Car si ces parties « gênantes » du Message de Fatima ne sont pas authentiques et dignes de foi, alors pourquoi sont-ce les appels à la prière et à la pénitence? Ou bien si aucun des messages n’est fiable, pourquoi, en premier lieu, authentifier les apparitions et répandre la dévotion? C’est ce que même EWTN a relevé:

« La Déclaration de Béatification de Jacinta et Francisco Marto le 13 mai 2000 représente la dernière étape avant leur canonisation par l'Eglise. C’est aussi une confirmation supplementaire de l'authenticité et de la valeur du Message de Fatima. »2

La gêne envers le Message de Fatima ressemble beaucoup à celle des hommes d'Eglise modernes vis-à-vis des enseignements des Papes et des Saints du passé. Des églises portent leur nom, ou les invoque dans les prières et ou procède à leur béatification, mais leurs enseignements et leurs croyances sont considérés comme depassés et sacrifiés aux dieux insatiables du « développement ». Ce langage en honneur pour l'héritage catholique ne convient pas pour Fatima. Les paroles de la Sainte Vierge ne peuvent être « développées », réinterprétées, reformulées de manière plus « pastorale ». Ou bien Elle les a dites, ou bien Elle ne les a pas dites et on ne peut séparer du message la visite ou le miracle. A Fatima, la guerre de destruction révolutionnaire pour refaire un visage à l'Eglise selon les besoins et les désirs de « l'homme moderne » rencontre une désastreuse impasse. C’est un sujet qui, plus que tout autre, hante les novateurs ecclésiastiques. Même si les officiels du Vatican préféreraient ne pas être considérés comme opposés à Fatima, cependant leurs tactiques ne peuvent s’expliquer autrement.

La Présentation du Cas

La Bataille Finale du Démon vise trois buts principaux. Le premièr consiste à superviser non seulement le Message de Fatima et sa controverse, mais aussi la crise d'Eglise dans son ensemble. Contrairement à des oeuvres qui limitent leur perspective à une courte période de temps, ou à une région géographique restreinte, cette analyse couvre de nombreux événements sur plusieurs ce dernièrs siècles.

Jamais jusqu'à ce jour n’ont été présentés de manière aussi cohérente autant de faits. Depuis les avertissements des papes contre le libéralisme et le modernisme jusqu’aux tactiques et attitudes nouvelles employées à Vatican II, depuis les détails des plans maçonniques de subversion contre l'Eglise jusqu’aux aveux par d'anciens communistes sur l’infiltration des séminaires, depuis les philosophies qui ont dominé la révolution catholique dans les années 60 jusqu’aux scandales homosexuels des clercs aujourd'hui, depuis l’occultation du Troisième Secret dans les temps requis jusqu’aux campagnes de propagande révisionnistes de Fatima, tout cela se trouve dans ce livre.

Le second but consiste à mettre en accusation des ecclésiastiques de haut rang qui, par leurs paroles et leurs actions, contrecarré le Message de Fatima et empêché l’accomplissement des requêtes de Notre-Dame (en particulier, la révélation du Troisième Secret et la Consécration collégiale de la Russie).

Ce livre n'hésite pas à citer des noms et des accusations spécifiques en détail contre les prévenues, en présentant le cas au jugement de la plus haute autorité de l'Eglise.

Selon les études de l’Abbé de Nantes il y a des années (et celles du Père Nicholas Gruner plus récemment), un tel jugement n'est pas susceptible de ce produire de si tôt, mais au Catholique fidèle, il ne reste aucun autre recours puisqu’il n’a pas autorité pour juger ses supérieurs. Aucune apparition ne peut remplacer la Foi catholique ni le Magistère infaillible (en fait, des déviations sur ces deux points serviraient de base pour rejeter l’authenticité d’une apparition). On ne peut non plus s’en servir comme justification ou excuse de schisme ou pour usurper l'autorité réservée au Saint Père. Comme les revendications du Message de Fatima ne sont, en aucune manière contraires à la Foi catholique et se limitent à des événements et des dévotions spécifiques, la diffusion du message ne devrait pas être traitée et considérée comme un acte de subversion (à ce propos, puisqu’il faut encore malheureusement le répéter, rappelons aussi aux lecteurs, exprimer son avis sur des accusations spécifiques contre ses supérieurs, ou même en rajouter, ce n’est pas les juger).

Le but final du livre, est un appel à l'action, en suggérant ce que tout Catholique peut faire pour diffuser le Message de Fatima et en contrecarrer la révision. Il convient tout d’abord et surtout d’agir par la prière et de suivre les consignes du Message qui s’adressent à tous et à chacun d’entre nous. Ce n’est pas la peine d’accuser les autres de ne pas être fidèles au Message de Fatima si l'on agit de même, en négligeant soi-même la prière et la dévotion.

Les Ramifications Apocalyptiques

A première vue, le titre du livre a semblé un peu incongru. Pourquoi un livre sur le Message de Fatima et la corruption ecclésiastique focalise-t-il sur la bataille apocalyptique entre le bien et le mal? Initialement, l’auteur de ces lignes a été frappé par l’inadaptation du titre; pourtant rien ne pouvait être plus loin de la vérité. En traitant la controverse de Fatima comme une simple affaire de « hiérarchie d'Eglise » ou de « philosophie moderne », on tombe dans les pièges dénoncés dans les paragraphes d’introduction de cet article.

Citer la bataille entre le bien, et le mal, ce n'est pas une exagération inutile sur la nature critique de Fatima de la part de l'auteur de ce livre ou de la part de personnes de crédibilité douteuse. Plusieurs sources dignes de foi ont présenté ces références apocalyptiques.

Le 13 mai 2000, au cours de la cérémonie de béatification de Jacinta et Francisco Marto, le Pape Jean-Paul II cite deux fois le Chapitre 12 du Livre de l'Apocalypse — d’abord le verset 1:

« Selon le plan divin, "une femme revêtue du soleil" (Apoc. 12;1) est descendue des cieux vers cette terre pour visiter les enfants privilégiés du Père. »3

Inutile de dire que la première partie de ce verset («  Et un grand signe apparut dans le ciel ... ») pouvait aussi s’appliquer à Fatima. Puis le Pape cite le verset 4:

«Le Message de Fatima est un appel à la conversion, il avertit l'humanité de n'avoir aucune part avec le “dragon” dont “la queue a balayé le tiers des étoiles du Ciel et les projetées sur la terre”.» (Apoc. 12;4).4

Traditionnellement, les commentaires catholiques sur ce passage ont vu dans les « étoiles du Ciel » une référence aux Cardinaux, aux évêques et aux prêtres de l'Eglise Catholique. Et enfin, Soeur Lucie elle-même cite à ce sujet une source digne de foi:

« Elle (la Sainte Vierge Marie) m'a dit que le démon est disposé à entreprendre une bataille décisive contre la Vierge. Et une bataille décisive, c’est la bataille finale où la victoire sera d’un côté et la défaite de l'autre côté. Dorénavant nous devons donc choisir notre côté. Ou bien nous sommes pour Dieu, ou bien nous sommes pour le démon, il n'y a pas d'autre possibilité. »

La Hantise de Fatima

Alors qu'en peu de cas La Bataille Finale du Démon ne tire pas sa reflexion des sources fournies, ses arguments fondamentaux et essentiels s’appuient sur une somme impressionnante de preuves. Provenant de la bouche même de la religieuse maintenant âgée choisie par la Mère de Dieu pour transmettre au monde Son Message, ces preuves expliquent pourquoi Fatima n’a cesse et ne cessera de hanter ces hommes d'Eglise qui en rejettent le message et les vertus surnaturelles qu'il représente. Ce message ne disparaîtra pas. La belle histoire d'une Mère aimante qui visite trois enfants simples ne peut s’affranchir de la vision de l'enfer, du miracle terrifiant d'un soleil qui semble foncer vers la terre, de la mort prématurée de deux des trois enfants ou des avertissements lugubres de guerres, de persécutions et de destructions pour l'Eglise et le monde.

Au déclin du 20 e siècle, on a consacré des efforts à faire cesser la hantise de Fatima chez les autorités d'Eglise et les Pontifes à venir. Tout effort a été fait pour empêcher les aspects « unpopulaires » de Fatima de suivre l'Eglise dans le nouveau siècle. C’est ce qu’a révélé le Secrétaire d'Etat du Vatican, le Cardinal Angelo Sodano:

Dans une interview avec le quotidien italien Corriere della Sera, le Cardinal Sodano a fait remarquer que le message de Fatima concernait « les Papes du 20 e siècle ». Maintenant que le siècle avait pris fin, expliqua-t-il, le Saint Père ne voyait pas de raison pour retarder la révélation publique. Aussi, a-t-il dit, à la lumière de l’évolution historiques, « les visions symboliques ne contient rien de mysterieux maintenant ».5

et il a réitéré cet avis par l’intermediarie des représentants de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, qui, dans leur libre interprétation sur la sujet, one rattaché en particulier Fatima au siècle dernier au moins quatorze fois, faisant remarquer avec une naïveté et une optimisme choquant que:

« La décision du Pape Jean-Paul II de rendre publique la troisième partie du "secret" de Fatima conclut une période de l'histoire, marquée par de tragiques volontés humaines de puissance et d'iniquité ... »6

Accumuler les révélations de la presse, les campagnes de rapports publics ou les entretiens secrets ne changera rien au fait que Notre Sainte Mère soit venue avertir Ses enfants contre d’horribles tragédies — les tragédies qui ne sont pas toutes partie du passé et qui impliquent des événements beaucoup plus significatifs et réels que ne voudraient nous le faire croire les textes de certaines autorités de l'Eglise.

Si nous croyons vraiment en Notre Dame de Fatima il nous faut aussi croire en Son Message – en tout Son Message:

« Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à Mon Cœur Immaculé. Si l'on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d'âmes se sauveront et l'on aura la paix. La guerre va finir. Mais, si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le règne de Pie XI en commencera une autre pire. Quand vous verrez une nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe que Dieu vous donne qu'Il va punir le monde de ses crimes, par le moyen de la guerre, de la famine et des persécutions contre l'Eglise et le Saint-Père. 

« Pour empêcher cela, Je viendrai demander la Consécration de la Russie à Mon Cœur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Si l'on écoute Mes demandes, la Russie se convertira et l'on aura la paix. Sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Eglise. Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, plusieurs nations seront anéanties. À la fin, Mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père Me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera donné au monde un certain temps de paix. Au Portugal se conservera toujours le dogme de la Foi, etc. ... »7  

NOTES:

  1. Mgr. Roche, Pie XII Devant L'Histoire, p. 52-53.
  2. http://www.ewtn.com/fatima/beatification depuis 10/2/2002.
  3. Le Pape Jean Paul II : « Homélie de Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II — Béatification de Francisco et Jacinta Marto, Bergers de Fatima » Réseau du Vatican (www.vatican.va) le 13 mai 2000 — Fatima (Portugal).
  4. Ibid.
  5. « Un Secret Révélé » Rapport du Monde Catholique (Juin 2000).
  6. Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Le Message de Fatima.
  7. Fatima Raconté par Lucia — le Centre de Postulation, Fatima (Portugal) — Mai 1976 — p. 162 dans l'edition anglaise — Le texte se refère au message reçu pendant l'apparition du 13 juillet, 1917.

© Copyright 2002 Seattle Catholic.


Bureau de commande de
La Bataille Finale du Démon:

Order On-Line Now Get The Printable Order Form
Commande par internet Appel téléphonique gratuit Commande par courrier

Utilisez votre carte de credit en commandant le livre pour une livraison rapide.

At: 1-800-954-8737 Et nous serons heureux de prendre les reférences de votre carte de credit.

Cliquez ici pour obtenir notre feuille de commande d’imprimés à poster en même temps que votre chèque ou votre mandat.